Connectez vous à la solution Notifadz
logo adrenalead

La Web Push Notification en 6 questions cash

Questions Web Push Notification
Découvrez 6 questions sans langue de bois pour comprendre pourquoi la Web Push Notification optimise la rétention d’audience d’un site et comment elle favorise son activation.

Nous répondons sans détour à ces 6 questions cash sur la Web Push Notification qui fonctionne sans cookies tiers et à la demande de l’internaute. Voici pourquoi et comment ce système d’annonces astucieux multiplie le ROI des sites qui le déploient !

Question 1 : ce format s’applique-t-il à tous les secteurs d’activité ?

C’est en effet l’une des premières questions à se poser avant de se lancer avec la Web Push Notification !

N’oublions pas que le principe de ce format est d’attirer du trafic sur son site. De ce fait, il s’applique à tous les secteurs d’activité, en B2B ou en B2C, que l’on vende un service ou un produit, cela fonctionne. 

Le succès réside dans le fait de demander à l’internaute sur le site du client, s’il accepte de recevoir des offres, des infos, des rappels, etc. 

À noter : Cela devient vraiment rentable quand le site reçoit environ 100 000 visiteurs uniques.

Question 2 : est-il possible de créer des campagnes différenciées selon la typologie de clients ?

Pour rappel, copier les données personnelles des internautes, c’est interdit. La seule data dont un site marchand peut bénéficier se trouve dans les parcours effectués sur le site par les prospects

Par exemple : 

  • Les onglets ou les thématiques sur lesquels les internautes cliquent ;
  • Les produits qu’ils consultent, les services qu’ils recherchent. 

À partir de ces retours, il convient d’être proactif et de booster le marketing automation. Les clients reçoivent des WPN de promos, d’informations et de rappels à propos des produits qu’ils ont consultés. 

À savoir : en 2023, c’est la fin des cookies tiers par Google Chrome. Cela va largement complexifier la capacité que vont avoir les e-commerces à recycler leur audience !

Et, l’excellente nouvelle, c’est que la Web Push Notification est cookieless.

Cela signifie que tous les internautes qui auront dit oui aux Web Push proposées sur leur navigateur, seront identifiés quand ils reviendront sur le site, que ce soit le lendemain ou un mois plus tard. En effet, le navigateur va alerter le site du client que l’internaute est en train de visiter ses pages. Ainsi, l’e-commerce concerné pourra ajuster ses offres Et le tout, sans cookies tiers !

Le petit plus : les Web Push Notifications sont très simple à gérer.

Question 3 : le format n’est-il pas intrusif ?

Contrairement à une campagne de ciblage et de bannières intempestives, les Web Push Notifications sont choisies par les internautes qui acceptent de les recevoir, car leurs messages sont ciblés et que les contenus les intéressent. 

Cela peut paraître intrusif, certes, mais cela ne dérange pas le prospect qui peut les bloquer à tout moment. 

Rien ne lui est imposé, il est libre de recueillir des offres du site sur lequel il a donné son accord. 

Et, cela fonctionne, parce que le système de réception diffère de l’e-mail par exemple qui pour de nombreuses raisons, a toutes les chances de ne pas être lu : 

  • Par manque de temps ;
  • Ou il a sûrement atterri dans les spams ;
  • Etc. 

En observant les reportings extraient des clients qui utilisent la Web Push Notification, on constate que le nombre de clics qui suivent la réception de ce message sur le bureau du prospect entraîne une efficacité en termes de rétention.

Cela génère par la suite des ventes avec la mise en place du marketing automation. 

Des Web Push Notifications sont envoyées par exemple quand le prospect a mis un article dans son panier et qu’il a quitté le site pour effectuer une autre tâche : la notification lui rappelle que son achat l’attend.

À savoir : la richesse de ce process réside dans le nombre de personnes qui sont venues sur le site (le reach) par le biais de la Web Push Notification. Le ROI est quadruplé par exemple chez certains de nos clients. Certains mettent en avant un retour sur investissement 4 fois plus important que les campagnes de retargeting classiques avec un excellent taux de conversion qui avoisine les 7 %.

Ainsi, les campagnes automatisées ont des taux de conversion plus élevés.

Question 4 : à quel moment de la journée faut-il envoyer sa Web Push Notification et à quelle fréquence ?

Le meilleur moment pour envoyer des WPN est à déterminer par le client, car seul lui sait selon son offre :

  • À quelle cible il s’adresse ;
  • Et à quel instant le prospect est susceptible de percevoir son message comme quelque chose d’intéressant.

 

Idéalement, les Web Push Notifications doivent être poussées le matin au moment du petit déjeuner ou le soir, lorsque l’internaute a le plus de chances d’être disponible et devant son terminal. La plupart du temps, les clients appliquent les mêmes timings d’envoi qu’avec l’email.

 

À savoir : au départ, l’internaute qui commence à recevoir des Web Push est très réactif, puis plus le temps passe moins il réagit. 

À cela s’ajoute que le taux de désamour est identique à la fin du mois, que le nombre de notifications envoyées soit de 4 par jour ou de 1 par mois. 

Ces 2 paramètres mesurés et analysés ont permis de comprendre que d’envoyer des notifications régulièrement s’avère pertinent. Car l’envie d’acheter ne prévient pas !

questions Web Push Notification_time

Question 5 : quels types de messages peuvent être poussés avec la Web Push Notification ?

Un bon taux de clic ne donne pas forcément un bon taux de conversion. C’est pourquoi vos Web Push Notifications doivent être optimisées, avec des contenus diversifiés, mais surtout ciblées avec des :

  • Offres personnalisées (et cela change tout !)
  • Visuels attractifs ;
  • Lancements de nouveaux produits ;
  • Offres promotionnelles, selon le calendrier marketing et saisonnal ;
  • Annonces avec des thématiques majeures ;
  • Mises en avant d’articles rédigés en interne, de produits et d’offres ;
  • Des messages d’assistance clientèle si vous constatez que l’internaute a besoin d’aide supplémentaire.

 

Dans un objectif de publication régulière, la Web Push véhicule également du contenu pédagogique et informationnel qui intéresse et fidélise le client.

Question 6 : quel est le processus de désabonnement et par qui est-il géré ?

Contrairement à l’e-mailing où le processus de désabonnement est géré par le prestataire, avec la Web Push Notification, c’est l’internaute qui gère son désabonnement et non le navigateur. 

Le processus est simple : quand l’internaute reçoit la notification, une petite roue crantée apparaît, il peut se désabonner par ce biais.

questions Web Push Notification_ciao

Convaincu ? Ces 6 questions sans langue de bois pour comprendre pourquoi la Web Push Notification optimise la rétention d’audience d’un site et comment elle favorise son activation mettent en avant l’efficacité de ce marketing non vécu comme une intrusion par l’internaute et qui offre une visibilité astucieuse sur la cible d’un site. Enjoy Adrenalead !

Table des matières
Partager ce post :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
À découvrir aussi :
Actualités
Cap sur 2023 !

Adrenalead débute la nouvelle année avec un nombre symbolique d’abonnés Web Push au sein de sa régie publicitaire :

Actualités
Les Cas d’Or Banque et Assurance 2022

La Web Push Notification a été à nouveau mise à l’honneur cette année lors de la cérémonie Les Cas d’Or 2022 Banque et Assurance.